Médecine esthétique

Rides marquées

Le visage se modifie au cours du temps, principalement sous l’action de la pesanteur, de la perte d’élasticité de la peau et de la diminution de sa teneur en acide hyaluronique, de la rétraction des muscles et de la résorption de la graisse et des os. Il en résulte une modification des volumes du visage et l’apparition de rides. Nos rides sont aussi le reflet de nos mimiques les plus fréquentes car elles apparaissent sous l’effet des contractions des nombreux muscles ou fibres musculaires du visage : on parle alors de rides « d’expression ». L’hérédité joue également, ainsi que l’exposition répétée au soleil et le tabagisme, qui accélèrent leur développement. Par ordre d’apparition, on notera, aux environs de la trentaine, les rides du pourtour de l’œil (patte d’oie), du front et inter-sourcilières (rides du lion), qui sont toutes des rides d’expression. Vers la quarantaine, les sillons naso-géniens se creusent sous l’effet de la pesanteur, de la perte de l’élasticité cutanée et de la fonte graisseuse des pommettes. Certaines rides de la joue (rides du sommeil) deviennent permanentes tandis que le « plissé soleil » marque la lèvre supérieure. Enfin, vers la cinquantaine arrivent les plis « d’amertume » (aux coins de la bouche) et les bajoues, avec le relâchement de l’ovale du visage. . Bien entendu, cette chronologie peut varier légèrement d’une femme à l’autre, mais globalement, le vieillissement, qui vide la partie supérieure et remplit la partie inférieure du visage, donne une inversion du triangle de la jeunesse.
schema vieillissement  inversion triange jeunesse
medecine-esthetique-rides-marquees

Le Dr Tiano vous propose :

- les injections de toxine botulique
- les injections d'acide hyaluronique
Les injections de toxine botulique

Elles permettent de traiter les rides du tiers supérieur du visage, qui sont des rides d’expression.
La toxine botulinique est issue de la culture d’une bactérie, Clostridium botulinum. Elle est utilisée depuis plusieurs années en ophtalmologie et en neurologie, mais également pour l’hypersudation et en médecine esthétique, pour le traitement de certaines rides de la face.

La variété de toxine botulique utilisée en médecine esthétique (type A) est sans risque ; il faudrait ingérer l’équivalent de 650 fois la dose utilisée pour le traitement des rides de l’ensemble du visage pour avoir des manifestations de botulisme.

Le mode d’action de la toxine botulique est complètement différent de celui de l’acide hyaluronique, même si tous deux sont indiqués dans les rides du visage. En effet, la toxine botulique va aller se fixer sur les jonctions neuro-musculaires et bloquer ainsi les contractions des muscles à l’origine des mimiques responsables de nos rides d’expression.

Globalement, les meilleures indications des injections de toxine botulique sont :
• les rides frontales,
• les rides du lion (glabelle),
• les « bunny lines » (au niveau des ailes du nez),
• les rides de la patte d’oie (autour des yeux).

On peut également relever la queue du sourcil, la tête du sourcil ou le sourcil entier, voire corriger une asymétrie, adoucir les rides inférieures de la paupière ou relever la pointe du nez .

Au niveau de la bouche et du menton, la prudence s’impose car les muscles sont nombreux et très intriqués et il importe de ne pas modifier la fonction de la plupart d’entre eux.

Lors de la première consultation, le Dr Tiano effectuera un bilan complet de vos mimiques et rides d’expression. Il écoutera vos attentes, vous informera de façon complète, répondra à vos questions et vous remettra un devis et un formulaire de consentement éclairé. D’une façon générale, le devis est établi en fonction du nombre de zones à traiter (ex de zone : la glabelle).

Protocole, résultats et précautions

La douleur liée aux injections est minime ; l’application de crème anesthésiante est possible mais rarement utile.

Le nombre de points d’injections dépend de la forme du visage et de la localisation des rides ; au niveau du front par exemple, 6 à 10 injections sont généralement réalisées de manière très superficielle, laissant apparaître de petites papules en volume qui disparaissent en quelques heures.

Il est important de limiter les risques de bleus ou de saignement en ne prenant pas d'aspirine, d'anti-inflammatoire ou d'anti-coagulant les jours précédant les injections.

Pendant les 2 heures qui suivent les injections, il est recommandé de ne pas faire de sport intensif, de ne pas pencher la tête en avant et de ne pas s’allonger. Il faut également éviter l'exposition à la chaleur (hammam) et les massages locaux pendant les 48 heures qui suivent la séance pour limiter le risque de fuite du produit vers les muscles périphériques (effets non désirés).

Une consultation sera programmée 1 à 2 semaines après la première séance pour juger du résultat et si nécessaire, effectuer des injections complémentaires (retouche gratuite).

Les effets débutent progressivement vers le 2ème jour et sont complètement effectifs après 2 à 3 semaines ; entretemps, une légère asymétrie est possible.

Les effets d’une première séance durent environ 4 mois, les jonctions neuromusculaires inactivées se régénérant progressivement. Il est recommandé de ne jamais rapprocher à moins de 3 mois les injections (sauf éventuelle « retouche » si nécessaire). La répétition des injections permet d’obtenir des résultats de plus en plus durables (6 à 10 mois).

Le rajeunissement est obtenu en contrepartie d'une atténuation de certaines expressions du visage. Vous devez en être conscient(e) pour éviter les risques de déconvenue, notamment si vous êtes acteur (actrice), présentateur (présentatrice), etc... Toutefois, le Dr Tiano pourra moduler les doses injectées pour vous permettre de conserver un côté naturel si vous le souhaitez. De plus, il faut savoir que pour des rides très marquées, avec une peau déjà bien «cassée», une seule séance ne suffira pas pour obtenir une correction complète ; jusqu’à 2 années d’injections répétées régulièrement peuvent être nécessaires.

Les effets indésirables sont rares, mais peuvent être gênants. Dans tous les cas, ils sont transitoires, comme les effets de la toxine botulique sur les rides ! Localement, il peut y avoir une rougeur ou un hématome (bleu) au point d’injection, un gonflement autour des yeux, des troubles de la sensibilité avec sensation de tension du front ou de fixité, des douleurs fugaces oculaires ou faciales. La chute de la paupière supérieure est l’effet indésirable possible le plus gênant ; tout massage ou manipulation pouvant favoriser la diffusion du produit vers l’œil dans les heures suivant les injections doit scrupuleusement être évité.

Les injections d'acide hyaluronique
injection acide hyaluronique visage

Elles permettent de combler les rides ou pertes de volume des 2/3 inférieurs du visage et sont donc complémentaires des injections de toxine botulique destinées au tiers supérieur du visage.

L’acide hyaluronique est un composant naturel de nombreux tissus de l’organisme, dont la peau. Constitué de fibres microscopiques, il ressemble à un gel et présente une capacité très importante à retenir l’eau dans ses mailles (comme une éponge). Il se renouvelle en permanence car il est dégradé par une enzyme, la hyaluronidase. Son taux diminue avec l’âge, ce qui explique que la peau devienne plus fine et moins hydratée (donc moins « pulpeuse ») en vieillissant.

L’acide hyaluronique utilisé dans les produits de comblement résorbables est issu des biotechnologies, d’origine non animale (ce qui garantit qu’il est exempt de tout virus ou prion), et est parfaitement toléré.  Il est bien entendu stérile et les injections réalisées avec les mesures d’hygiène les plus strictes.

Une fois injecté dans le derme, l’acide hyaluronique est donc lentement dégradé, ce qui explique que ses effets s’estompent avec le temps. Il est donc nécessaire de répéter les injections pour en maintenir les bénéfices.

 

Toutefois, sa durée de vie dans la peau peut être prolongée par une technique de fabrication appelée « réticulation », qui consiste à relier entre elles les différentes chaînes moléculaires qui le composent (comme des mailles de filet).

Selon le type de ride ou de perte de volume, votre médecin choisira un acide hyaluronique plus ou moins concentré, plus ou moins réticulé et plus ou moins fluide. La durée des résultats varie selon les zones (et donc le type d’acide hyaluronique utilisé) entre 4 et 18 mois en moyenne.

Cette résorption progressive explique également que l’acide hyaluronique soit le produit le plus sûr à injecter pour le rajeunissement du visage. Les effets indésirables de type de nodules ou granulomes inflammatoires sont exceptionnels et, au cas où ils surviendraient, ils disparaîtraient de toute façon eux aussi avec le temps. C’est pour cette raison que le Dr Tiano n’utilise pas de produits non résorbables.

Les injections d’acide hyaluronique sont réalisées soit pour augmenter le volume d’une région du visage (pommettes, cernes, lèvres), …., soit pour modifier et améliorer l’esthétique d’un visage en remplissant les rides (effet « lissage »).

D’une façon générale, il vaut mieux commencer par redonner au visage ses volumes puis traiter ensuite les rides profondes. Ainsi, en reformant (sans excès) des pommettes qui ont « fondu » et se sont affaissées, on limitera la ptose des sillons naso-géniens débutants que l’on pourra ensuite combler.

Les principales zones de comblement des rides sont :

  • Les sillons naso-géniens (rides partant de l’aile du nez et descendant jusqu’aux coins de la bouche)
  • Les plis d’amertume (du coin des lèvres vers les maxillaires)
  • Les rides autour de la bouche (appelées « plissé soleil » sur la lèvre supérieure)
  • Les rides de la joue.

Lors du bilan initial, vous recevrez toutes les informations nécessaires, ainsi qu’un formulaire de « consentement éclairé », assorti d’un devis. Une estimation du nombre de seringues à injecter est effectuée en fonction du résultat souhaité. Un délai légal de 15 jours de réflexion est à prévoir avant la prise de rendez-vous pour effectuer les injections.

Moins de bleus grâce aux canules de la technique soft-filling

Le Dr Tiano utilise depuis plusieurs années des «canules» flexibles à bout rond, entraînant moins de risque de lésions des nerfs et des petits vaisseaux sanguins lors des injections. Cette technique dite «soft filling» consiste tout d’abord à percer la peau avec l’extrémité d’une aiguille classique, puis à introduire ensuite la canule qui pourra être dirigée dans différentes directions si nécessaire, par exemple pour «napper» la peau avec un acide hyaluronique très fluide. Les pommettes et l’ensemble de la joue peuvent aussi être traités avec un seul point d’injection de chaque côté. De même, un seul point d’injection au niveau de chaque commissure labiale permet de traiter la joue, les sillons naso-géniens, les plis d’amertume et les lèvres.

Dans certains cas, l’utilisation d’aiguilles classique sera associée, par exemple pour les rides de la lèvre supérieure.

Grâce aux canules, il existe :

  • moins de risques de traumatisme (donc de bleus et de gonflement)
  • moins de points d’injection
  • moins de douleur, et ce sans anesthésie (même pour les injections des lèvres, particulièrement sensibles),
  • plus de naturel dans les résultats.

Les bénéfices en sont donc immédiats et prolongés, pour le bonheur des deux parties. Le résultat est aussi plus global et plus harmonieux puisque l’on peut plus facilement et avec moins d’injections traiter des zones plus larges qu’avec les aiguilles classiques.

Protocole, résultats et précautions

Le jour des injections, une série de photos permet de bien visualiser l’importance des rides ou pertes de volumes.

Selon les zones à traiter, la séance d’injections dure entre 15 et 30 mn environ. Elle est effectuée en position semi-assise pour mieux visualiser les rides et leur correction.

Le résultat est immédiatement visible et naturel.

Certaines zones comme les lèvres, riches en lymphatiques, peuvent cependant gonfler légèrement, entraînant une « sur-correction » liée à l'oedème. On ne jugera le résultat final qu'après 1 semaine environ.

De petites rougeurs, de petits bleus (liés à la traversée de petits vaisseaux sanguins lors des piqures) voire un gonflement des zones injectées peuvent persister pendant quelques heures à quelques jours, surtout sur les peaux fines et sensibles. Un maquillage adapté (avec un crayon jaune spécial pour les bleus) permettra de masquer ces marques éventuelles. Les allergies sont exceptionnelles ainsi que les autres effets indésirables à type de réaction inflammatoire ou nodules

ridules,
teint brouillé

relâchement de l’ovale et du cou

taches brunes

couperose

chute de cheveux

Vous souhaitez prendre un rendez-vous ?