Médecine esthétique

couperose, rosacée

La couperose est caractérisée par la présence de petits vaisseaux sanguins rouges (ou bleus, plus rarement), visibles de façon permanente et donc disgracieux, au niveau du visage (joues et ailes du nez le plus souvent).
Elle survient le plus souvent sur des peaux sensibles et plutôt blanches.

La couperose fait parfois partie de l’évolution d’une rosacée, maladie souvent méconnue malgré sa fréquence, puisque 4 millions de Français en souffriraient. Il s’agit d’une affection particulièrement fréquente chez les personnes à la peau et aux yeux clairs. Le pic se situe entre 40 et 50 ans, mais la rosacée peut se déclarer dès l’âge de 25 ans. Plus fréquente chez la femme que chez l’homme, elle atteint en revanche plus vite un stade avancé chez ce dernier.

Les quatre stades de la rosacée

La maladie peut évoluer, mais ce n’est pas une évolution stéréotypée. Ce n’est pas parce que nous avons des rougeurs au visage que l’on va aboutir au stade 4 de la maladie qui fait peur et qui est d’ailleurs rarissime. De plus, on peut commencer la rosacée par un stade 2 ou 3 sans passer par le stade 1.
1. Des flushes qui flashent!
Des rougeurs intenses transitoires apparaissent au niveau du nez et des pommettes. Elles s’accompagnent d’une sensation de chaleur, de brûlure et/ou de picotement. Ces flushes peuvent être rencontrés dès l’âge de 25 ans et durent pendant au moins 5 minutes. Ces rougeurs vont s’installer et deviendront permanentes, on les rencontrera dans les autres stades.

2. Des rougeurs permanentes et des vaisseaux violacés apparents

Les rougeurs au niveau du visage sont permanentes. On parle alors d’érythrose. Des petits vaisseaux dilatés peuvent également apparaître progressivement sur les joues, les ailes du nez et les pommettes, on parle alors de couperose.

3. Des boutons disgracieux
Les zones rouges du visage sont parsemées de boutons rouges, parfois ” à tête blanche” plus ou moins nombreux. C’est la forme classique de la rosacée, plus facile à identifier. Ce stade, dit papulo-pustuleux, peut apparaître d’emblée.

4. Des œdèmes persistants

La peau épaissie forme une boursouflure au niveau de certaines zones du visage (nez, menton, front), ce qui entraîne une déformation importante et persistante.
Plus rare, mais plus grave, ce stade (rhinophyma) est plus fréquemment rencontré chez les hommes de 50 ans ou plus.

Le Dr Tiano vous propose :

- le traitement médical
- le laser Yag et la lumière pulsée
Le traitement médical
Dans certains cas de rosacée, notamment en cas de boutons blancs, votre médecin pourra vous prescrire une ou plusieurs crèmes à appliquer. D’ailleurs le laser et la lumière pulsée ne pourront être utilisés qu’en l’absence de poussée de rosacée. Certains crèmes cosmétiques sont également utiles en soins quotidiens car adaptées aux peaux couperosiques particulièrement réactives. Elles ne suffiront cependant pas dans la plupart des cas..
Le laser Yag et la lumière pulsée Nordlys®

Certains cas de vaisseaux dilatés assez épais pourront être traités au cabinet par le laser Yag du Nordlys®.

Mais le plus souvent, le Dr Tiano utilisera la lumière intense pulsée Nordlys®, plus efficace sur les rougeurs diffuses par exemple.

Le système filtre la lumière pour garantir que les longueurs d’onde utilisées sont bien celles qui sont absorbées par l’hémoglobine contenue dans le sang de vos vaisseaux problématiques. La lumière est alors convertie en chaleur, qui va détruire les protéines des parois des vaisseaux, provoquant ainsi leur disparition progressive.

De plus, le Nordlys® propose une nouvelle technologie de « pulses courts », qui permet de traiter la couperose et les rougeurs diffuses aussi efficacement qu’un laser à colorant pulsé, avec ou sans purpura (hématomes visibles).

Le Nordlys®, également efficace sur d’autres lésions vasculaires

Avec l’appareil à lumière intense pulsée Nordlys®, il est également possible de traiter certains angiomes, les taches « rubis », les angiomes stellaires et les « lacs veineux ».

Les angiomes sont des taches vasculaires disgracieuses généralement présentes dès la naissance, d’un rouge plus ou moins foncé et de taille variable.

Les tâches rubis sont de multiples taches rouges de petite taille (comme une tête d’épingle) disséminées sur le corps (tronc, jambes essentiellement).

L’angiome stellaire est une lésion vasculaire bénigne de la peau ayant la forme d’un point central qui se ramifie par de nombreuses petites branches capillaires, comme une étoile (d’où le nom).

Le lac veineux est une lésion vasculaire molle, comprimable, de couleur qui va du noir bleu au violet. Elle se trouve généralement sur les surfaces exposées au soleil (bord des lèvres, visage et oreille).

appareil lumiere pulsee laser epilation definitive
tache vasculaire angiome rubis

Protocole, résultats et précautions

Tout d’abord, le Dr Tiano appliquera sur votre peau une fine couche de gel afin d’assurer une transmission optimale de la lumière et vous mettra des lunettes protectrices.

Le traitement lui-même produit des flashs lumineux intenses, qui s’accompagnent d’une sensation de coup d’élastique et de chaleur.

La séance dure environ 10 mn.

Immédiatement après le traitement, des rougeurs s’installent sur les zones traitées et disparaissent généralement en quelques heures. Elles peuvent toutefois persister un à deux jours chez les personnes particulièrement sensibles. 

Plusieurs jours sont souvent nécessaires pour observer les premières améliorations. Ensuite, ces améliorations peuvent continuer de façon progressive au cours des 4 semaines qui suivent chaque séance.

Le Dr Tiano pourra vous conseiller une crème à appliquer après la séance.

En général, 2 à 4 séances espacées d’1 mois sont nécessaires selon l’intensité des lésions.

Le plus souvent, la fragilité des vaisseaux étant constitutionnelle et l’affection évolutive, il faut prévoir une ou plusieurs séances d’entretien tous les 6 mois à 2 ans selon les cas car de nouveaux vaisseaux peuvent apparaître.

Les traitements sont plus efficaces sur les patients à la peau claire et non bronzés lors de la séance. Lorsque la peau n’est pas bronzée, le contraste entre les vaisseaux ou les taches et le teint de la peau est plus grand et le traitement plus facile.

En terme de précautions, il est important d’éviter toute forme de bronzage (exposition au soleil, solarium, produits autobronzants) avant et pendant la période de traitement, à défaut de quoi votre peau bronzée absorberait plus de lumière, rendant le traitement moins efficace et moins confortable.

Il convient ensuite d’éviter les expositions au soleil pendant 30 jours, même s’il n’y a pas de signe d’inflammation sur la zone traitée et d’utiliser une crème solaire protectrice (d’un indice SPF 30 minimum) quand l’exposition solaire ne peut être évitée.

ridules,
teint brouillé

rides marquées

relâchement de l’ovale et du cou

taches brunes

chute de cheveux

Vous souhaitez prendre un rendez-vous ?