Corps

varicosités des jambes

Egalement appelées télangiectasies (terme médical), les varicosités sont de petites veinules mesurant moins d’1 mm de diamètre, de couleur rouge, bleue ou violette qui sont présentes principalement au niveau des membres inférieurs, mais parfois aussi au niveau du décolleté ou sur le visage, notamment au niveau des ailes du nez. Elles se présentent sous la forme d’éventail, de filaments, de toiles d’araignée,..

Touchant plus souvent les femmes avant 50 ans, elles concernent près de 80% des personnes après 60 ans et ce de façon équivalente chez les hommes et les femmes.

La plupart du temps, les varicosités ne sont ni douloureuses ni dangereuses mais inesthétiques. En revanche, si vous attendez pour les traiter, elles risquent de se développer de plus en plus avec le temps et leur traitement risque d’être plus long.

Les varicosités seraient dues à une fragilité des petits vaisseaux superficiels et sont favorisées par :
• Une fragilité de la peau
• Un traumatisme
• Des facteurs hormonaux (pilule et grossesse notamment)
• Un terrain héréditaire ;
• La position debout prolongée ;
• La sédentarité
• Le surpoids ou des variations fréquentes de poids ;
• Le tabac et l’alcool
• Des expositions prolongées au soleil.

On distingue 4 catégories de varicosités :

1. Des varicosités très fines et souvent diffuses, sans vaisseau nourricier ;

2. Des varicosités regroupées en paquets isolés, qui sont souvent alimentées par une veine plus dilatée et plus profonde (1 à 3 mm), appelée veine nourricière. Elles sont fréquentes en cas de variations de poids ;

3. Des varicosités en nappes plus étendues, dans un contexte d’insuffisance veineuse superficielle accompagnée de symptômes (douleurs, lourdeurs de jambes…), parfois associées à des varices plus ou moins importantes. Les varices et les varicosités sont alors causées par une baisse de tonicité des veines, les clapets des veines des jambes qui permettent au sang de remonter vers le coeur devenant moins efficaces avec l’âge. Le sang s’accumule alors dans les veines ou les vaisseaux sanguins, qui deviennent visibles sous la peau ;

4. Et enfin des varicosités très fines et regroupées (matting) apparues après stripping ou sclérothérapie. Tout type de traumatisme, ainsi que la chirurgie esthétique peuvent également s’accompagner de ce type de varicosités.

Une consultation chez un médecin vasculaire est donc recommandée dans un premier temps. Celui-ci réalisera un écho-doppler veineux explorera la zone concernée, mais aussi l’ensemble des veines des membres inférieurs. Les veines nourricières seront repérées par la technique de transillumination, à l’aide d’un appareil à Led.

Comment les traiter ?

Si les varicosités sont alimentées par des veines nourricières ou accompagnées de varices, il faudra d’abord traiter ces dernières (chirurgie ou stripping, sclérose ou laser endoveineux qui nécessite l’introduction d’une fibre optique dans la veine).

Si les varicosités sont isolées, sans vaisseau nourricier ni varice, elles pourront être traitées d’emblée, par sclérothérapie et laser.

La sclérothérapie consiste à injecter dans la veine un produit sclérosant, irritant pour la paroi du vaisseau, qui va entraîner une sorte de coagulation et finalement boucher le vaisseau, qui va disparaître.

Le Dr Tiano vous propose :

- le laser Nordlys® Yag
Le laser Nordlys® Yag
appareil lumiere pulsee laser epilation definitive

C’est la seule technique efficace pour les vaisseaux trop petits pour une piqûre à l’aiguille. On l’utilise donc une fois que les plus gros vaisseaux ont été sclérosés, sur les petits vaisseaux restants.

Le laser Nordlys® Yag utilise des impulsions d’énergie laser précisément calibrées et dirigées exactement sur le vaisseau à traiter. 

Lorsqu’une impulsion est appliquée sur le vaisseau à traiter, le sang contenu dans ce vaisseau va chauffer, provoquant l’effondrement de ses parois. Le vaisseau est ensuite réabsorbé naturellement et détruit par les globules blancs, en 2 semaines environ. 

Pour des très fins vaisseaux rouges ou violacés, la sclérose peut être instantanée, entraînant leur disparition.

Protocole, résultats et précautions

Le déroulement de la séance se fait sans anesthésie ; un flux d’air très froid réduira la sensation de chaleur.

Le laser Nordlys® Yag de dernière génération fait appel aux dernières avancées technologiques en matière de refroidissement (SoftCool®) pour minimiser la douleur et protéger la peau environnante, ce qui en fait le laser Yag le moins inconfortable actuellement.

La sensibilité est variable suivant les zones. Les vaisseaux plus gros et plus profonds donnent des sensations plus douloureuses que les varicosités très fines.

Les tirs laser se font sur une petite zone ronde de diamètre pré-défini et se succèdent de proche en proche, tout au long du vaisseau à traiter.

Une séance dure en moyenne 20 mn.

Il est recommandé de ne pas fumer dans les 4 heures précédant la séance car cela entraîne une contraction des vaisseaux.

Il est possible d’avoir une activité normale après la séance. Pour un résultat optimal, plusieurs séances seront nécessaires (espacées chacune de 1 à 3 mois). Vous ne pourrez pas exposer la zone traitée au soleil pendant environ 1 mois après la séance et devrez appliquer une crème solaire SPF 30 minimum si l'exposition solaire ne peut être évitée.

Après la séance, les vaisseaux traités peuvent être rouges et gonflés pendant 2 jours environ. le Dr Tiano vous conseillera une crème à appliquer.

Des petits points de croûtes brunes peuvent parfois apparaître, notamment pour les vaisseaux capillaires rouges très superficiels et persister quelques semaines.

Des dépigmentations ou traces claires de la peau ou bien des hyperpigmentations (taches brunes) peuvent parfois apparaître sur les zones traitées. Elles sont généralement transitoires et disparaîtront progressivement (parfois plusieurs semaines ou mois sont nécessaires).

Il peut également y avoir une accentuation provisoire de la visibilité des varicosités pendant 1 à 2 semaines.

Même après traitement, d’autres télangiectasies peuvent apparaître avec le temps, car les patient(e)s ont en général un terrain prédisposé. Un entretien régulier est donc nécessaire pour garder un résultat esthétique optimal.

L’avantage du traitement au laser est qu’il n’y a pas de piqure donc pas d’effraction de la peau. Aucun produit n’a besoin d’être injecté non plus. Aucun pansement n’est utile et il n’y a pas de risque d’ecchymose.

Le traitement est efficace et nécessite moins de séances que la sclérothérapie car on peut traiter plus de vaisseaux dans la même séance.

cellulite

graisse localisée

peau flasque, vergetures, cicatrices

transpiration axillaire excessive

mycose des orteils

Vous souhaitez prendre un rendez-vous ?