Corps

peau flasque, vergetures, cicatrices

Avec le temps, la peau perd sa fermeté et surtout son élasticité. Le collagène est de moins bonne qualité tandis qu’une autre fibre, l’élastine fait cruellement défaut. En effet, le corps ne la fabrique plus à partir de 40 ans environ. De plus, l’exposition solaire intense dégrade fortement ces fibres élastiques en augmentant les processus d’oxydation, surtout le cas de « coups de soleils » provoquant de l’inflammation. Or c’est cette élastine qui donne à la peau sa souplesse et son élasticité.

L’effet de la pesanteur se manifeste de plus en plus et la peau se relâche vers le bas, non seulement au niveau du visage mais aussi du des bras, du ventre, des fesses, des cuisses,…

Il n’y a pas que l’âge qui puisse être à l’origine d’un relâchement cutané : une perte de poids, surtout lorsqu’elle est rapide, peut entraîner une peau flasque inesthétique, car le »contenant » n’est plus adapté au «contenu».

En dehors des conseils préventifs et des mesures hygiéno-diététiques, il existe des techniques de stimulation de la fabrication du collagène et de l’élastine au niveau de la peau qui peuvent limiter les dégâts, mais en réalité, elles permettront plus de gagner en fermeté et en épaisseur qu’en élasticité !

Les vergetures sont de fines stries cicatricielles qui apparaissent sur la peau lorsqu’elle est soumise à une tension exagérée qui entraîne une déchirure du derme, notamment au niveau des fibres de collagène Elles peuvent aussi apparaître lors d’un grand changement hormonal (adolescence ou grossesse…). Les vergetures rouges violacées, inflammatoires apparaissent en premier, alors que les vergetures blanches sont anciennes.

Elles touchent le plus souvent les zones riches en graisse : cuisses,hanches, fesses, mais aussi seins, bras, mollets, etc…
C’est un phénomène très fréquent : 90 à 95 % des femmes occidentales à peau blanche en sont affectées au moment de la puberté, période de forte imprégnation hormonale.

La grossesse est une autre période à risque : 30 % des femmes blanches enceintes ont des vergetures liées à la distension de la peau par le bébé.

Soyons honnête, il est difficile de faire disparaître les vergetures, et il n’y a pas de traitement miracle. Certaines techniques peuvent néanmoins les améliorer, surtout au stade initial (vergetures rouges violacées).

 

Quant aux cicatrices, leur persistance témoigne d’une lésion qui a touché le derme profond.

Apparaissant après une intervention chirurgicale, une blessure, un accident ou de l’acné, elles peuvent être disgracieuses ou gênantes : roses, blanches, pigmentées, ou encore boursouflées, en creux ou en relief..

Il faut savoir que la durée d’évolution d’une cicatrice est très longue, en général 1 à 2 ans.

Toute cicatrice est définitive mais il existe des techniques pour les rendre moins visibles.

Pour les cicatrices d’acné, il faut savoir qu’elles ne peuvent être estompées qu’une fois que l’acné a été régulée : impossible d’effacer des cicatrices d’acné alors que comédons et boutons apparaissent régulièrement : il faut attendre !

Il existe aussi divers moyens d’améliorer les cicatrices en creux ou en relief.

Le Dr Tiano vous propose :

- les ondes de choc
- le système BTL Exilis®
Les ondes de choc
machine ondes de choc cellulite cuisses

Les ondes de choc (ou ondes acoustiques) ont commencé à être utilisées en médecine dans les années 80 pour détruire les calculs rénaux, puis pour favoriser la guérison des fractures et dans différents types de lésions musculo-squelettiques. 

En 2004, STORZ MEDICAL a réussi comme première entreprise au monde à modifier les propriétés physiques des ondes de choc de manière à les rendre efficaces dans le domaine esthétique.

Ces ondes mécaniques, caractérisées par une variation transitoire et brutale de pression de forte amplitude pendant un temps très court, provoquent un effet de «martèlement» à une puissance et une fréquence variables, ayant plusieurs effets favorables. Celui qui est le plus intéressant dans le traitement de la peau flasque et des vergetures est la stimulation de l’activité métabolique naturelle du tissu conjonctif (production de collagène).

Une étude a notamment montré une amélioration de l’élasticité de la peau de 73 % avec ce traitement, l’analyse des tissus par ultrasons ayant confirmé une augmentation de la densité des fibres de collagène et d’élastine dans le derme.

Par ailleurs, en cas de vergetures rouges, la lumière pulsée Nordlys® donne également de bons résultats en association aux ondes de choc pour réduire cette rougeur inesthétique.

Pour les cicatrices, la mésothérapie au needle-pen apporte un complément d’efficacité.

Protocole, résultats et précautions

Le traitement d'une zone comporte 2 étapes : l'application des ondes de choc elles-mêmes, ressentie comme un effet de martèlement, suivie d'un massage à l'aide d'un autre applicateur générant des vibrations stimulantes, ressenties comme agréables.

Cette étape complémentaire va stimuler le drainage lymphatique et/ou vasculaire et faciliter l'élimination de l'eau (cellulite aqueuse) ainsi que des graisses libérées au cours des jours suivant la séance.

Une séance sur une zone dure environ 15 minutes.

Il faut compter en moyenne 10 séances pour obtenir un résultat, à raison de 1 à 2 séances par semaine.

Les effets apparaissent progressivement et sont visibles pendant environ 6 mois.

On constate une tonification des tissus et un raffermissement de la peau, ainsi qu'une réduction des vergetures et des cicatrices.

L'efficacité de la thérapie innovante par ondes acoustiques a pu être prouvée par toute une série d'études scientifiques et d'examens d'observation cliniques publiées dans la littérature médicale.

Les effets secondaires peuvent être une rougeur de la peau (effet souhaité), un endolorissement, voire des hématomes (on baissera alors la puissance délivrée lors de la prochaine séance).

De par ses effets à la fois locaux et systémiques, les contre-indications des ondes de choc sont les troubles de la coagulation (hémophilie), l'utilisation d'anticoagulants, en particulier d'antagonistes de la vitamine K, les phlébite, les maladies tumorales, la grossesse, la prise de cortisone jusqu'à 6 semaines avant le premier traitement.

Le système BTL Exilis®

Ces soins sont réalisés au CLIPP
(Centre Laser International de la Peau Paris),
85 avenue de la Bourdonnais, 75007 Paris.

exilis peau flasque relachement ultrasons radiofréquence peau flasque relachement des bras

L’utilisation du système BTL EXILIS® est particulièrement intéressante pour lutter contre le relâchement de la peau. Il s’agit du seul appareil de sa catégorie qui délivre simultanément deux types d’énergies : radiofréquence et ultrasons.

Le principe de la radiofréquence repose sur la chaleur. Il s’agit d’ondes électromagnétiques à haute fréquence qui passent à travers la peau et produisent de la chaleur dans les tissus sous-cutanés sans chauffer la superficie ni brûler (alors que la température peut atteindre 50° ou 60° dans le derme, elle ne dépasse pas les 42° en surface cutanée).

Cette chaleur provoque une rétraction et une production de collagène qui améliore la fermeté de la peau. 

En fonction de la température atteinte lors des séances, la radiofréquence peut également agir, si besoin,  sur les cellules graisseuses.

Les ultrasons sont des ondes acoustiques qui provoquent des oscillations dans les particules. L’action thermique est le résultat de cette vibration cellulaire, qui permet de cibler la graisse dans son épaisseur jusqu’à 2,5 cm. Les ultrasons vont fragiliser les cellules graisseuses et travées conjonctives, ce qui va favoriser l’élimination des graisses et avoir également un effet sur la circulation.

Grâce à son système de refroidissement intégré, le BTL EXILIS® offre un traitement indolore et totalement sûr, ciblant efficacement et précisément les tissus à traiter.

Le traitement peut être effectué sur tout type de peau et tout au long de l’année.

Protocole, résultats et précautions

Après application de gel échographique ou d’huile minérale, plusieurs passages sont effectués sur la zone définie. Une sensation de chaleur non douloureuse est ressentie, comparable à un massage aux pierres chaudes.

Aucune anesthésie n’est nécessaire.

Une séance dure entre 20 minutes et 1 heure selon la surface à traiter.

Il est possible de reprendre ses activités habituelles immédiatement après la séance. En effet, les suites se limitent le plus souvent à de discrètes rougeurs qui s’estompent en quelques heures.

Pour un traitement plus confortable et de meilleurs résultats, il est important de boire beaucoup (au moins 1,5 l) afin d'avoir une bonne hydratation 2 jours avant et 4 jours après la séance.

Le protocole comporte 3 à 4 traitements à intervalle d'1 à 2 semaines. 

Il est possible de constater des améliorations après une seule séance mais généralement, les résultats s’améliorent au cours de la période de suivi de 3 mois.

cellulite

graisse localisée

varicosités des jambes

transpiration axillaire excessive

mycose des ongles

Vous souhaitez prendre un rendez-vous ?