Corps

cellulite

La cellulite constitue un sujet majeur de préoccupation féminine, et ceci de façon légitime puisque 90 % des femmes sont concernées !

La peau est capitonnée: en la pinçant, on obtient le phénomène de la « peau d’orange ». De plus, le tissu conjonctif est inflammatoire et les cellules graisseuses sont entourées d’une fibrose qui enserre les micro-vaisseaux. Les échanges circulatoires et métaboliques sont diminués.

Les principales localisations de la cellulite sont les cuisses, les fesses, le dessus et l’intérieur du genou, l’intérieur des chevilles, les hanches et le ventre. Il s’agit des zones naturelles de stockage des graisses chez la femme, principalement sous l’influence des hormones féminines (ce qui explique pourquoi les hommes sont si peu concernés).

La cellulite est plus importante s’il existe beaucoup de graisse sous la peau mais il est possible d’observer un aspect de peau d’orange même chez une femme mince !

Plusieurs facteurs sont incriminés dans la formation de la cellulite, notamment : l’alimentation, la quantité de graisse présente sous la peau, l’hérédité, les facteurs hormonaux, les facteurs circulatoires (insuffisance veineuse ou lymphatique), le stress, la sédentarité, etc.

D’où l’intérêt d’associer divers moyens de lutte..

cuisses femme cellulite

Les différents types de cellulite

La cellulite, graisse superficielle localisée sous la peau se distingue de la graisse profonde (sur laquelle on peut pratiquer la liposuccion, notamment lorsqu’elle est localisée).

Surtout, elle s’associe à deux phénomènes : la rétention d’eau et la fibrose.

On distingue donc trois formes de cellulites selon la prédominance de chacun des trois acteurs :

L’adipose : augmentation du nombre ou du volume des adipocytes, associé à un mauvais fonctionnement chronique de leur métabolisme et notamment un trouble de la captation du glucose contrôlée par l’insuline (qui explique l’action négative de la consommation des sucres rapides sur la formation de la cellulite)

La rétention d’eau : en cas de mauvais retour veineux ou d’insuffisance lymphatique ou si la perméabilité capillaire est modifiée du fait d’un déséquilibre hormonal, une partie des 8 litres d’eau filtrés chaque jour à travers nos vaisseaux capillaires restera dans les tissus graisseux entourant les adipocytes ;

Et enfin la fibrose (elle aussi favorisée par une consommation de sucres rapides), qui se traduit par une modification des fibres de collagène et entraîne la formation d’une gangue fibreuse autour des adipocytes et entraîne à son tour une diminution des échanges circulatoires et métaboliques.

Dans tous les cas, le diagnostic de la cellulite est d’abord clinique (vue et palpation).

La peau est capitonnée : en la pinçant, on obtient l’aspect classique de « peau d’orange».

Les tissus sont plus ou moins infiltrés d’eau (avec parfois des signes d’insuffisance veineuse).

Quant à la fibrose, elle est perçue à la palpation (sensation d’induration).

Ce que l’on cherche à faire

Quelles que soient les techniques, les objectifs de la prise en charge de la cellulite sont de :

– diminuer la graisse sous-cutanée (si elle est en excès)
– lutter contre la stase et l’oedème
– stimuler la micro-circulation
– et restructurer le tissu conjonctif.

La cellulite peut être combattue par divers moyens souvent complémentaires évoqués ci-après. Les résultats varient d’une femme à l’autre et selon le type de cellulite et les facteurs favorisants. Une amélioration de 30 à 50% est déjà un excellent résultat et permet à la plupart des femmes de se sentir mieux dans leur corps.

Le Dr Tiano vous propose :

- la mésothérapie
- les ondes de choc
- le système BTL Exilis
La mésothérapie
pistolet mesotherapie cellulite douleurs

La mésothérapie consiste à pratiquer de multiples piqûres superficielles de la peau afin de favoriser la pénétration d’un mélange de principes actifs.

Après examen clinique et selon votre type de cellulite et sa localisation, le Dr Tiano pourra juger quelle technique est la mieux adaptée à votre cas :  seringue avec “pistolet” ou  “stylo à aiguilles” (needlepen), selon la technique du microneedling.  Cette dernière est basée sur l’utilisation d’un stylo électrique muni d’un embout à usage unique équipé de nombreuses aiguilles (en général 12 ou 36). Le Dr Tiano choisira la fréquence de vibration et la profondeur de pénétration (jamais plus de 2 mm) adaptées à votre peau.

mesotherapie dermapen needle pen mesolift cheveux

Protocole, résultats et précautions

Le pistolet et la seringue sont utilisés en cas de rétention d'eau associée à la cellulite, avec un mélange à visée désinfiLtrante, injecté sur toute la zone traitée et les axes veineux.

Dans les autres cas, la mésothérapie au needle-pen peut être utilisée. Plusieurs passages sont effectués sur les zones à traiter afin de créer une multitude de micro-perforations qui vont atteindre le derme, sans douleur ni saignement.

Cette simple stimulation mécanique va entraîner une régénération cellulaire naturelle accélérée accompagnée de la production de fibres de collagène et d’élastine, d'où un effet tenseur. A cela s'ajoute une stimulation chimique, grâce à l'application d'un mélange de principes actifs qui va pénétrer jusqu'à 200 fois plus qu'avec une simple crème anticellulite.

La mésothérapie ne peut cependant pas revendiquer un effet lipolytique (destruction des cellules graisseuses) ni amaigrissant, celui-ci étant obtenu, en cas de surpoids, grâce à une prise en charge nutritionnelle adaptée.

Il faut compter en général une dizaine de séances réalisées à 1 semaine d'intervalle.

L’amélioration de la texture de la peau et des capitons se fait progressivement : la peau est visiblement lissée, gagnant en élasticité et en régularité.

On évitera le mésolift pendant la grossesse et l’allaitement (principe de précaution) et en cas d'affection cutanée importante (eczéma,..).

Les ondes de choc
machine ondes de choc cellulite cuisses

Les ondes de choc (ou ondes acoustiques) ont commencé à être utilisées en médecine dans les années 80 pour détruire les calculs rénaux, puis pour favoriser la guérison des fractures et dans différents types de lésions musculo-squelettiques. 

Elles sont employées depuis quelques années pour lutter contre la cellulite et agréées par l’organisme américain FDA, ce qui témoigne de leur efficacité et leur innocuité.

Les ondes de choc radiales sont des ondes mécaniques, caractérisées par une variation transitoire et brutale de pression de forte amplitude pendant un temps très court. Il s’ensuit un effet de « martèlement » à une puissance et une fréquence variables.

Le traitement par ondes de choc permet :
• de réduire la fibrose et assouplir le tissu conjonctif épaissi de la cellulite
• de relancer la microcirculation qui est ralentie dans les zones de cellulite
• et de stimuler l’activité métabolique naturelle du tissu conjonctif (production de collagène).

schema explication ondes de choc cellulite

Globalement, il va rétablir le fonctionnement « normal » du tissu adipeux qui était perturbé.

Cette technique est adaptée à tous les âges et même aux zones où la peau est relâchée, comme l’intérieur des cuisses, contrairement au système Cellu M6 ou endermologie LPG, qui présente un risque d’aggravation par aspiration de la zone relâchée.

Ceci conduit à :
• une légère diminution de volume
• une réduction de l’aspect disgracieux de « peau d’orange »
• une amélioration de la qualité de la peau (raffermissement, réduction des vergetures éventuelles).

 

Protocole, résultats et précautions

Le traitement d'une zone comporte 2 étapes :

-L'application des ondes de choc elles-mêmes, à raison de 4000 à 5000 impulsions par zone. Ce traitement est bruyant et peut être désagréable près des zones osseuses et/ou tendineuses. Il existe cependant, en dehors de l'applicateur « standard » deux autres types d'applicateurs, l'un réservé aux épaisseurs de graisse plus importantes, l'autre aux zones sensibles (intérieur des cuisses, proximité des genoux)

-Dans un deuxième temps, un autre applicateur générant des vibrations stimulantes va être utilisé pendant 4 à 5 minutes sur la zone précédemment traitée. Cette étape complémentaire va stimuler le drainage lymphatique et/ou vasculaire et faciliter l'élimination de l'eau (formes de cellulite aqueuse) ainsi que des graisses libérées par les cellules graisseuses les jours suivant la séance.

Ce traitement se distingue des autres techniques anticellulite par son caractère défibrosant du tissu graisseux. Il s'agit d'une véritable action de l'intérieur (au coeur de la cellulite) vers l'extérieur (la peau).

Il faut compter 8 à 10 séances avec un espacement entre les séances d'au moins 4 jours, en moyenne 1 séance par semaine. Une séance sur une zone dure environ 20 minutes.

Les résultats se voient d’abord sur la qualité de la peau et sur la cellulite fibreuse, qui est « ramollie », mais il faut attendre 3 mois pour voir les résultats définitifs.

Le système BTL Exilis®

Ces soins sont réalisés au CLIPP
(Centre Laser International de la Peau Paris),
85 avenue de la Bourdonnais, 75007 Paris.

L’utilisation du système BTL EXILIS® est particulièrement intéressante lorsque la cellulite est associée à un relâchement de la peau (par exemple sur le ventre ou au-dessus des genoux).

Il s’agit du seul appareil de sa catégorie qui délivre simultanément deux types d’énergies : radiofréquence et ultrasons.

Le principe de la radiofréquence repose sur la chaleur. Il s’agit d’ondes électromagnétiques à haute fréquence qui passent à travers la peau et produisent de la chaleur dans les tissus sous-cutanés sans chauffer la superficie ni brûler (alors que la température peut atteindre 50° ou 60° dans le derme, elle ne dépasse pas les 42° en surface cutanée). Cette chaleur provoque une rétraction et une production de collagène qui améliore la fermeté de la peau. En fonction de la température atteinte lors des séances, la radiofréquence agit sur les cellules adipeuses et déclenche la lipolyse (les cellules graisseuses se vident de leur contenu).

exilis peau flasque relachement ultrasons radiofréquence peau flasque cellulite hanches

Les ultrasons sont des ondes acoustiques qui provoquent des oscillations dans les particules. L’action thermique est le résultat de cette vibration cellulaire, qui permet de cibler la graisse dans son épaisseur jusqu’à 2,5 cm. Les ultrasons vont fragiliser les cellules graisseuses et travées conjonctives, ce qui va favoriser l’élimination des graisses et avoir également un effet sur la circulation.

Grâce à son système de refroidissement intégré, le BTL EXILIS® offre un traitement indolore et totalement sûr, ciblant efficacement et précisément les tissus à traiter.

Le traitement peut être effectué sur tout type de peau et tout au long de l’année.

Protocole, résultats et précautions

Après application de gel échographique ou d’huile minérale, plusieurs passages sont effectués sur la zone définie.

Une sensation de chaleur non douloureuse est ressentie, comparable à un massage aux pierres chaudes.

Aucune anesthésie n’est nécessaire.

Une séance dure entre 20 minutes et 1 heure selon la surface à traiter.

Il est possible de reprendre ses activités habituelles immédiatement après la séance. En effet, les suites se limitent le plus souvent à de discrètes rougeurs qui s’estompent en quelques heures.

Pour un traitement plus confortable et de meilleurs résultats, il est important de boire beaucoup (au moins 1,5 l) afin d'avoir une bonne hydratation 2 jours avant et 4 jours après la séance.

Le protocole comporte 4 à 6 séances espacées d'1 à 2 semaines. 

Généralement, les résultats apparaissent à partir de 2-3 mois (délai nécessaire à la production du collagène par l'organisme). Le degré de satisfaction est plus important chez les patientes jeunes. Chez les sujets de 60 ans et plus, on aura un effet moins marqué.

Comme pour toutes les techniques stimulant l’organisme en vue d’induire une réponse, les résultats dépendent de la réaction de chacun(e) au traitement et ne peuvent donc être uniformément garantis ; on note ainsi environ 20% de faibles répondeurs.

graisse localisée

peau flasque, vergetures, cicatrices

varicosités des jambes

transpiration axillaire excessive

mycose des orteils

Vous souhaitez prendre un rendez-vous ?